BETH LETAIN

 

HEAVYWEIGHT

 

02-18-2017  03-24-2017

 

 

 

 

L'escalier est fier de présenter la première exposition individuelle de l'artiste berlinoise Beth Letain à Montréal. 


Les œuvres sur papier rassemblées dans cette exposition représentent un petit échantillon tiré d’un plus vaste ensemble de designs préliminaires, réalisés 

par Beth Letain pour mettre en forme des idées avant que celles-ci deviennent des tableaux en grand format. Ces œuvres, placées sous la rubrique des 

tâches quotidiennes dans l’atelier, font office de répétition de gestes et de motifs télégraphiés, qui seront exécutés ensuite dans leur plénitude sur la 

toile/support. Ainsi, un dessin est souvent lié à un ou à plusieurstableaux subséquents, tout en s’ajoutant au registre de figures, de contours et de champs de 

couleurs accumulés que l’artisteconsulte plus tard, pour revenir, de nouveau, à son travail de peintre.


Dans le même esprit de l’escalier – ce sentiment de retrouver le fil d’une idée seulement lorsque la conversation a pris fin–caractérisant les expositions 

et les projets de la galerie qui ont abordé l’expérience de l’art à distance, les dessins intimes de Letain sont cette fois montrés hors des archives, sans leur 

contrepartie peinte, pour qu’ils puissent parler d’eux-mêmes comme monads momentanément colligées.


Un texte sur Letain sera lancé au cours de l’exposition et s’inscrira dans la collection de publications à tirage limité de L’escalier.


***

L’escalier is pleased to present the first solo exhibition in Montreal by Berlin based artist Beth Letain.

 

The works on paper gathered in this presentation are a small portion of the hundreds of preliminary ideational drawings made by Letain before further

realization into large-scale paintings. These works, made under the rubric of a daily studio practice act both as rehearsals of gestures and motifs - executed

with a telegraphing towards the canvas support, where one drawing is often linked to one or more subsequent paintings - and as independent accretions of

shapes, thick contours and blocked-out expanses of colour, which the artist consults later on, in order to get back, again, to the job of painting.

 

In a similar gesture as l'esprit de l'escalier – that act of fully articulating of an idea only after the conversation has finished -- whose shows and projects often

reflect on the experience of art at a remove, we exhibit these intimate drawings out of the archive, without their painterly counterparts, so that they can speak

for themselves as monads momentarily ganged together. A critical text on Letain's work will be launched during the course of the exhibition as a continuation

of the L’escalier edition programme.